mercredi 24 février 2016

L'histoire de Michel BOURNAT et le métro aérien sur le plateau de SACLAY


Objectif Grand-Paris!
Voici la retranscription écrite, mot pour mot, d'un échange ayant eu lieu lors du Conseil Municipal de GIF-SUR-YVETTE, le 16 février 2015

A la question :

« une enquête publique sur la ligne 18 du Grand Paris va débuter dans un peu plus d'un mois, en manifestant aux côtés d'autres élus et citoyens locaux lors d'un match du 12 mai 2012, vous aviez en tant que maire de GIF publiquement affiché votre hostilité à la traversée d'un métro aérien sur le plateau de SACLAY, quelle est désormais sur ce sujet la position de la ville de GIF que vous portez et pourquoi? »



Michel BOURNAT, Maire de GIF-SUR-YVETTE, et Président de la Communauté d'Agglomération PARIS SACLAY et de l'ancienne CAPS a répondu:

Alors... ça va être un peu plus long, je vais être obligé de faire un peu d'histoire.
Avant de faire l'histoire, l'enquête publique... je voulais donner les informations diverses que je donne tout de suite puisque c'est lié à la question, l'enquête publique sur la ligne 18 donc, a vocation à relier en 2024 Orly au Christ de SACLAY et en 2030 le Christ de SACLAY à Versailles. La dite enquête publique se déroulera du 22 mars au 28 avril...rectification du 21 mars au 26 avril. Je vous invite bien évidement à y participer. 
Alors par rapport à la question d'Olivier, je suis obligé de faire un petit peu d'histoire; Le projet initial de la ligne 18 euhhhh a été euhhh celui d'une ligne enterrée sur le plateau de Saclay. Il se trouve qu’au-delà de notre territoire, donc au-delà de la ligne18, à l'échelle francilienne donc à l'échelle du Grand Paris express toutes lignes confondues, de nombreuses communes et intercommunalités ont demandé à ce que des gares soient créées sur leur territoire. Le nombre de gares initial tournait aux alentours de 50 gares dans le premier projet et compte tenu des demandes qui ont émergées, le nombre de gares est passé de "je ne sais plus" de 70 -71 c'est l'ordre de grandeur... donc a augmenté d'une vingtaine de gare. La Société du grand Paris et l'état, puisque les deux sont étroitement liés ont fait le choix d'accepter un certain nombre de gares supplémentaire mais avec une maîtrise des coûts, et la maîtrise des coûts a engendrée euh ! un certain nombre de modifications et pour notre territoire, le passage d'une ligne souterrain en une ligne en aérien.
Voilà c'est comme ça que les choses se sont faites.
Cela étant, le 12 mai 2012 tous les élus du territoire, droite gauche confondues, euh ! François LAMY en tête et Valérie PECRESSE en tête pour 32 personnalités les plus connues, ce qui montre qu'il y avait unité de penser sur le sujet, ont manifesté sur le Plateau de SACLAY pour faire en sorte que la ligne reste en souterrain, bon! ça n'a pas abouti, cela étant il y a eu ensuite une deuxième bataille si j'ose dire...qui est lié au fait que le projet de ligne en aérien, le premier projet traversait la partie protégée du plateau de SACLAY, ce qu'on appelle la ZPNAF. Pour aller de la gare de GIF au Christ de SACLAY c’était la ligne droite (hein, euh!), le plus court chemin d'un point à un autre, donc le métro en aérien traversait la zone agricole qui est protégée. DONC dans ce contexte là des élus se sont battus pour une modification du tracé et ça a abouti au tracé que vous connaissez aujourd'hui, qui consiste lorsqu'on est à la gare d'ORSAY GIF donc à proximité de la nationale 118 de créer une boucle qui aboutit à ce que la ligne en question remonte le long de la nationale 118 euh!!! Pour ensuite longer le RD36 et arriver au Christ de SACLAY. 
Voilà l'histoire de la ligne 18 sur notre territoire. Donc un premier combat qui visait à obtenir le maintien du souterrain qui n'a pas été gagné si j'ose dire, puis un deuxième qui a consisté à éviter à ce que la ligne en aérien traverse le plateau donc euh!... sur la partie de la zone protégée pour aboutir à ce que je viens d'évoquer, donc un tracé différent le long des axes routiers sans contraintes particulières pour les agriculteurs en particulier. Voilà ce que je peux dire sur le sujet.
Donc, il ne faut plus compter sur lui.

Pourtant, au delà de la manifestation de 2012, il n'en reste pas moins représentant de 5 communes qui se sont élevées contre le métro aérien et qu'il balade depuis 4 ans. Il a certainement eu mieux à faire et à défendre, vu sa promotion à la tête de la communauté d'agglomération Paris Saclay...

Nous sommes une bonne vingtaine à encore nous souvenir d'une réunion électorale à la Maison Pour Tous de Villiers Le Bâcle pour les élections départementales au printemps 2015; il était accompagné de sa colistière Laure DARCOS. Je l'entends encore nous assurer de son soutien, et pour preuve, nous assurer qu'il a lui même demandé la veille à la SGP, à l'EPPS, à ce que la ligne 18 soit enterrée sur le territoire de GIF!!!  Mensonge?

Faut-il encore rappeler la motion présentée par Michel BOURNAT en conseil communautaire de la CAPS du 9 avril 2015, votée à l'unanimité moins 2 abstentions! 
Les élus du territoire exigent de:
(...)
- Choisir, pour la ligne 18, un métro enterré sur la partie à l'ouest du Christ de Saclay le long de la RD36
(...)"
En fin de compte, ce n'est pas une surprise...
Relisez notre article prémonitoire de juin 2015

Bla bla bla bla.....etc... Et puis? Au fait? où est la réponse de Michel BOURNAT à la question posée?